Premier pilier: Le célèbre 5 fruits et légumes par jour

Voici le premier article de notre série intitulée: Les 5 piliers de l’alimentation santé – Oui, mais bonne pour vous et la planète. En effet chez PSV nous pensons que manger sain est trop souvent égoïste vis à vis du reste du monde et de notre terre! Alors voyons ensemble les bases d’une alimentation santé durable !! Premier pilier: Le célèbre 5 fruits et légumes par jour, oui mais: local, de saison et colorés!

Premier pilier: Le célèbre 5 fruits et légumes par jour

Oui mais: local, de saison et colorés!

Cette célèbre phrase signifie qu’il faudrait augmenter notre consommation de végétaux (1) et au mieux, manger entre 4 et 6 fruits et légumes au total, soit entre 400 à 600 grammes par jour…

Pour les plus réfractaires commencer par ce dicton : « Pas un jour sans un fruit, pas un repas sans une portion de légumes ! »

Les légumes vous apporterons vitamines, minéraux, fibres et antioxydants dont nous avons besoin au quotidien pour faire tourner nos cellules, lutter contre les phénomènes oxydatifs ou inflammatoires et bien d’autres choses. Ils permettent aussi de participer à la régulation de certaines pathologies comme le diabète de type II (2)

Cela ne suffit pas !!!

Pour qu’un fruit ou légume soit le plus riche en vitamines, minéraux et autre antioxydants (car c’est bien cela que nous recherchons dans ces aliments !) il doit respecter certains critères :

  • Être consommés idéalement, le plus rapidement possible après cueillette afin de conserver ces qualités.
  • Être variés et colorés, synonyme de plus de richesse notamment en antioxydants
  • Respecter la saisonnalité 

Par exemple les petits fruits rouges sont une excellente source d’antioxydants, cette étude nous indique que leur taux dépend des conditions et lieux de production (3).

Même en Haute-Savoie les framboises sont encore de saison!!!

« L’automne raconte à la terre les feuilles qu’elle a prêtées à l’été. »

Georg Christoph Lichtenberg
Brocoli d’automne au jardin

Comme toute plante poussant dans mère nature, les fruits et légumes ont un cycle botanique de la graine à la graine qui est rythmé par les saisons et le climat. Pas de fraises en haute montagne, pas de salades dans le désert, pas de cerises en hiver dans le verger de votre commune…

L’homme a été capable de contrer cela grâce à la technologie en utilisant des serres chauffés, de l’agriculture intensive et des cultures hors sol. Nous avons aussi profité du commerce international et des différentes saisons s’écoulant en même temps sur le globe.

L’impact est multiple:

Monoculture sous serres

=>aliments de faible

valeur micronutritionelle

=> conditions de travail déplorables

=> utilisation d’intrants

=> production de gaz à effet de serre

=> monocultures

=>dégradation des sols

=>perte de biodiversité

L’exemple des déserts de serres en Andalousie est tristement connus (4)

Notre premier conseil : Manger des fruits et légumes de saison, produits le plus proche de chez vous voir même par un producteur local. Il seront plus riches pour vous et plus respectueux pour tous.

Nous ne sommes pas obligé de tomber dans l’excès et supprimer totalement les oranges sous prétexte que nous habitons dans le nord de France. De même en hiver, il est évident que les courges et betteraves seront récoltées depuis quelques temps, mais il n’y a pas toujours le choix avec le climat. Tout est question de mesure. Mais par exemple, en cette saison d’automne, laissons les tomates et concombres espagnols. Prenons le temps d’aller faire un tour au marché chez les producteurs locaux (qui ont bien besoin de notre soutient en ces temps de crise) et acheter, gouter, cuisiner le potimarron, les pommes du coin, les choux divers et variés, les radis noirs, violets et autres !!

De la soupe de potiron-chataigne à la tarte aux pommes en passant par la salade de mâche-noix-pommes, nous avons de quoi nous régaler !

Nous vous invitons à partager vos photos de paniers récoltés dans votre jardin si vous en avez la chance ou de chez votre maraîcher !! En voici un du jardin et du maraîcher !

Panier d’automne, légumes du marché et du jardin: courge spaghetti, courge musquée, potimarron, radis japonais, radis noirs, panais, carottes, châtaignes, pommes, poires.

Pour ce qui est du bio, du conventionnel, du raisonné ou du maraîchage sur sol vivant nous réaliserons un article à ce sujet mais en gros, rien de vraiment prouvé mais le bio protège déjà en partie la terre de beaucoup d’intrants. Certaines pratiques agricoles semblent favoriser la qualité nutritionnelle des aliments, voir même plus que le bio…à suivre…

Alors… à vous :

Varier, varier, varier, localement et mélanger les goûts et les couleurs !

Francis Regad

Sources:

(1) PNNS 2019-2023

(2) Åsgård R, Rytter E, Basu S, Abramsson-Zetterberg L, Möller L, Vessby B. High intake of fruit and vegetables is related to low oxidative stress and inflammation in a group of patients with type 2 diabetes. Scand J Food Nutr. 2007;51(4):149-158. doi:10.1080/17482970701737285

(3) Skrovankova, S.; Sumczynski, D.; Mlcek, J.; Jurikova, T.; Sochor, J. Bioactive Compounds and Antioxidant Activity in Different Types of Berries. Int. J. Mol. Sci. 2015, 16, 24673-24706.

(4) https://mrmondialisation.org/agriculture-intensive-comment-landalousie-se-transforme-en-desert/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close