La vitamine D

La vitamine d est une vitamine dite liposoluble considérée à ce jour comme une véritable hormone. Notre corps peut la synthétiser par le biais de la peau et de l’exposition au soleil mais également l’ingérer par l’alimentation.

On dira donc qu’il existe des sources endogènes et exogènes.

Dans l’alimentation, on trouvera une source animale présente sous forme dite d3 ( cholécalciférol). On trouvera également une source végétale dite d2 ( ergocalciférol) . La source endogène de vitamine D crée par l’exposition au soleil fournit également de la vitamine d3.

Une fois ingéré, ou métabolisé, ces deux formes de vitamine D ( D3 et D2) vont ensuite passer par notre foie pour se transformer en calcifédiol. Le trajet se poursuit ensuite du foie vers nos reins et devient la fameuse calcitriol qui sera la forme active de la vitamine D.

Les études démontrent qu’il est préférable de se supplémenter en vitamine D3 plutôt qu’en vitamine D2 puisque la molécule de vitamine D3 est plus stable et que la vitamine D2 semble moins résister à la chaleur et/ou à l’humidité.

Vous comprendrez bien que de nos jours , beaucoup de personnes sont déficitaires en vitamine D de part plusieurs facteurs :

  • le manque d’exposition à la lumière extérieure
  • une alimentation pauvre en vitamine d
  • un foie encrassé qui ne fait pas bien son travail et ne convertit pas correctement la vitamine D3 et D2.
  • Voici d’autres facteurs pouvant être pris en compte :

Ayant de multiples rôles, cette vitamine D intervient un peu partout dans notre organisme et son déficit peut entraîner de nombreuses problématiques. Voici une liste non exhaustive de ses actions :

  • Son rôle principal est de réguler le taux de calcium et de phosphore dans le sang.
  • Elle permet également de maintenir une bonne contraction musculaire et un bon influx nerveux.
  • Elle entretient une bonne coagulation sanguine.
  • Pour finir, elle induit une bonne minéralisation des tissus notamment au niveau des os.

Il faut savoir que chacune des cellules de notre corps possède des récepteurs à cette vitamine D . C’est pourquoi , elle intervient également au niveau de notre système immunitaire, de la régulation de certains organes et de certaines hormones tels que l’insuline et la thyroide …

  • Au niveau de notre système immunitaire, la vitamine D se lie aux récepteurs de nos globules blancs favorisant la stimulation de la réponse innée de notre système immunitaire lors d’agression extérieure. Ainsi, en présence d’agents infectieux, nos macrophages pourront fabriquer des peptides antimicrobiens grâce à cette vitamine D. On dit qu’elle est immunomodulatrice.

D’ailleurs , de nombreuses études démontrent qu’un déficit en vitamine D s’associe à un haut risque d’infections virales.

  • La vitamine D permet également la régulation de l’insuline en favorisant sa sensibilité. Ainsi, de nombreuses études démontrent qu’un déficit en vitamine D est souvent associé à une difficulté à l’amaigrissement et à un risque de diabète. En parallèle, une supplémentation en vitamine d chez des patients obèses ( en complément d’une alimentation équilibrée) a permis de redonner une sensibilité à cette insuline permettant sa régulation et la perte de poids des patients obèses.
  • La vitamine D permet la bonne action des hormones thyroidiennes et un déficit en vit D pourrait entrainer une hypothyroidie perturbant ainsi le fonctionnement de la thyroide. En effet, la vitamine D permet à l’hormone t3 ( hormone thyroidienne active) d’entrer dans nos cellules et d’agir.
  • La vitamine D intervient dans la conversion du tryptophane en sérotonine , neurotransmetteur du bien être . Ainsi , une mauvaise conversion en sérotonine peut entraver le taux de mélatonine , neurotransmetteur sécrété à partir de la sérotonine. Ainsi, les études rapportent qu’un déficit en vitamine d s’associe à une baisse de moral voir même une dépression chez les patients associés à une perturbation de leurs sommeil.

Cette liste est non exhaustive et vous aurez donc compris l’importance de cette vitamine . Ainsi , un déficit en vitamine D augmente nos risques d’allergies, d’asthme, de maladies auto-immunes, de déminéralisation, d’hypocalcémie, de perturbation du sommeil , de dépression et de résistance à l’amaigrissement.

Voici un tableau récapitulatif de nos besoins journaliers en vitamine D ainsi qu’un tableau récapitulatif des principales sources de vitamine D.

https://www.revmed.ch/RMS/2011/RMS-319/Vitamine-D-actualite-et-recommandations
https://www.revmed.ch/RMS/2011/RMS-319/Vitamine-D-actualite-et-recommandations

Sachez qu’il est tout à fait possible de faire un dosage de la vitamine D afin de vérifier son taux . Vous pouvez ainsi vous rendre en laboratoire et demander un dosage de la 25OHD. Ce test peut être réalisé avec ou sans ordonnance, n’est pas remboursé et coûte environ 10 euros. Enfin , en cas de déficit, il est possible de se supplémenter. La supplémentation doit néanmoins être adaptée et calculée en fonction du déficit car un excès de vitamine D va être stocké dans votre tissu adipeux et peut devenir toxique. Un suivi micronutritionnel peut alors être envisagé.

Sachez que c’est environ la moitié de la population française qui serait déficitaire en vitamine D. Vous l’aurez donc compris , ne négligez pas un déficit en cette vitamine. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant, votre pharmacien ou bien votre naturopathe.

En attendant, comme je suis sympa, voici un lien qui vous mène sur un test fait par Doctissimo pour savoir si potentiellement vous pouvez manquer de vitamine D : https://www.doctissimo.fr/nutrition/tests-nutrition/tests-carences-nutritionnelles/manquez-vous-de-vitamine-d

Caroline POHER , naturopathe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close